Opposés au tiers payant, les médecins ne désarment pas


Beaucoup de professionnels de santé ont fait grève ce samedi 14 mars. Ils expliquent à France 2 pourquoi le projet de loi de Marisol Touraine ne leur convient pas.

A Nice (Alpes-Maritimes), la journée de travail de Marc-André Guerville, médecin généraliste, s’est achevée à midi ce samedi 14 mars. Pour la 4e fois depuis décembre, le docteur a fait grève. Objet de sa colère : le tiers payant, mesure phrase du projet de loi de la ministre de la Santé, Marisol Touraine. « On veut nous imposer des contraintes absolument inacceptables. La coupe est pleine. On ne peut plus », martèle-t-il à France 2.

Les Français partagés

A Rennes, Mathilde Rauch, pneumologue, est gréviste mais assure ses consultations. A une patiente, elle explique que le tiers payant impose non plus au patient mais à la Sécurité social et aux mutuelles de régler le montant de la consultation aux médecins. « Pour nous, ce sera plus difficile d’être payés », prévient-elle.

Selon un sondage, 60% des Français sont favorables au tiers payant. Mais dans le même temps, ils sont 55% à soutenir la mobilisation des professionnels de santé. Un paradoxe lié à leur attachement et au rapport de confiance qu’ils ont pour leur généraliste.

 

Sources: FranceTVInfo